Les types de Baux commerciaux

Le bail brut

On utilise le terme brut en référence au taux de versement brut fixé entre les parties à la signature du bail.

Avec ces versements, le propriétaire paieson hypothèque,les taxes municipales, le déneigement et les frais additionnels que l’on peut retrouver sur un bail net ou net-net-net.

Le taux brutplus élevé que letaux de base d’un bail net, car un taux brut est l’équivalent de la somme d’un taux de base et des frais additionnels.

L’avantage du taux brut pour les locataires est que le versement pour payer le local commercial sera facile à planifier à court terme et à long terme.

L’inconvénient pour les locataires est que les augmentations annuelles vont être plus élevées que celles pour lestaux de base.our une saine gestion, le propriétaire doit prévoir des augmentations hypothétiques des frais reliés aux opérations de l’immeuble.

Dans certains cas, les baux bruts n’incluent pas les frais énergétiques ou les augmentations de loyer en lien avec l’augmentation des dépenses du propriétaire. Il est donc important d’avoir une bonne compréhension de votre entente.

Le bail net, net-net et le bail net-net-net

Les baux nets obligent le locataire à payer une partie ou la totalité de l’impôt foncier en plus du loyer mensuel de base. Les baux supranets ou net-net va un peu plus loin et obligent le locataire à payer son loyer de base en plus des taxes et des assurances sur l’espace qu’il occupe. 

Dans certains cas plus rares, on peut voir des baux hypernets (net-net-net) où le locataire paie la totalité des frais d’exploitation de l’immeuble, dont l’entretien et les réparations.   

Le meilleur conseil que je peux donner est de vous faire accompagner par des professionnels, car les modalités d’un bail ont un impact pour plusieurs années. Une bonne compréhension des responsabilités est très importante.